La croisière s’amuse

Je n’aurais jamais osé faire ça avant, mais ma meilleure amie m’avait donné les billets comme une surprise d’anniversaire. Nous étions meilleures amies depuis plus de vingt ans et elle avait été là pour moi quand personne d’autre ne l’avait été. Tina et moi avions été colocataires à l’université et étions devenues très vite amies. Nous avions même été demoiselle d’honneur l’une pour l’autre à nos mariages. Nous avons toujours été très proches et même lorsque nous avions voulu expérimenter sexuellement, nous avions expérimenté l’une avec l’autre. Puis l’année dernière, après quinze ans de mariage, mon mari, Grégory, est décédé d’une crise cardiaque.

J’étais dévastée et Tina avait été là quand j’avais besoin d’une épaule pour pleurer. Maintenant, cela faisait plus d’un an depuis la mort de Grégory et pour mon quarantième anniversaire, Tina et Thibaut m’avaient acheté des billets pour une croisière très spéciale de deux semaines en méditerranée.

Cette croisière était spéciale car il s’agissait d’une croisière sexuelle pour les personnes âgées de trente-cinq à cinquante ans. Je n’avais pas fait l’amour du tout depuis la mort de Grégory et je n’avais recommencé à avoir des envies que récemment. Grégory avait été l’amour de ma vie et nous avions été fidèles l’un à l’autre et il avait satisfait tous mes besoins dans ce domaine. Mais cela faisait plus d’un an et j’avais eu du chagrin pour lui pendant tout ce temps. Dans mon chagrin, je n’étais pas du tout intéressée par le sexe mais à mesure que mon chagrin s’est atténué, ma libido est revenue. Nous n’avions jamais eu d’enfants car Grégory était stérile, alors tout ce que j’avais maintenant, c’était mon travail et Tina et Thibaut. Mon travail était très important pour moi et j’adorais mon travail mais j’avais besoin de vacances. J’étais professeur d’histoire dans un collège communautaire local et c’était très épanouissant. L’année scolaire touchait à sa fin lorsque mon anniversaire est arrivé, début mai. C’est à ce moment-là que Tina et Thibaut m’avaient emmenée dîner et m’avaient donné les billets, qui étaient pour les deux dernières semaines de juillet.

Tout était permis sur cette croisière, tant que tous les participants étaient volontaires. Lorsque Tina et Thibaut m’ont donné les billets, il y avait une adresse de site Web qui contenait un questionnaire sur mon type de corps, mes préférences sexuelles et autres. Après être rentré de mon dîner d’anniversaire, j’ai relu la brochure et j’ai réalisé que le but du questionnaire était de me trouver un colocataire pour la durée de la croisière. Cela m’a rendu un peu nerveuse mais aussi excitée. Je partagerais une cabine avec un parfait inconnu pendant deux semaines lors d’une croisière sexuelle en méditerranée. Cela pourrait être très intéressant. Une autre condition préalable à la croisière était que chaque personne devait passer un test MST donné par le personnel médical de la compagnie de croisière. Seules les personnes dont le test était exempt de toute MST, y compris le SIDA, étaient autorisées à participer. Si une personne était testée positive, son argent lui serait remboursé. Ils ont également effectué une vérification des antécédents criminels afin qu’il n’y ait pas de prédateurs sexuels sur cette croisière. J’ai apprécié ces mesures de sécurité car la dernière chose dont j’avais besoin était de m’attirer des ennuis pendant mes vacances. Il était également recommandé aux femmes de prendre une sorte de contraception si elles ne voulaient pas tomber enceintes pendant la croisière, mais des préservatifs étaient également fournis. C’est à cause de ces procédures que j’ai eu jusqu’aux deux dernières semaines de juillet pour prendre les dispositions nécessaires.

Alors que je terminais l’année scolaire et que je commençais à faire les arrangements nécessaires pour la croisière, mon excitation grandissait. Je m’appelle Elisabeth, mais tous mes amis m’appellent Liz et Grégory m’avait appelée Lizzie. À quarante ans, mon corps était encore en assez bonne forme, même si j’étais un peu enrobée. Je suis d’un blond naturel avec de longs cheveux ondulés dont je suis très fière. Il y a juste une petite touche de gris qui se voit à peine, sauf si tu sais qu’elle est là. Mes meilleurs attributs physiques sont mes gros seins, qui font 105D, et mes yeux bleu-gris. En raison de leur taille, mes seins se sont un peu affaissés mais ce n’est pas si grave pour une femme de quarante ans. Je dois dire que j’ai une très belle forme pour une femme de mon âge avec juste un peu de ventre. Ma chatte était toute rasée parfaitement lisse à l’exception d’une fine bande de poils blonds en haut et mes jambes étaient encore très galbées.

Je me suis assise devant mon ordinateur, travaillant sur le questionnaire, et j’ai dû réfléchir à mes préférences sexuelles. J’aime les hommes mais je suis prête à expérimenter avec des femmes, mais la seule femme avec laquelle j’avais expérimenté avait été Tina lorsque nous étions à l’université. C’était une bonne expérience, mais elle avait aussi été ma meilleure amie, alors je ne suis pas sûr que je serais prêt à essayer quelque chose avec une autre femme ou non. Je préférerais certainement un colocataire masculin pour la croisière et peut-être que quelque chose pourrait arriver avec une autre femme. J’ai donc répondu au questionnaire en tant qu’hétéro mais avec la volonté d’expérimenter. La question suivante portait sur le type d’homme que je préférerais. Encore une fois, j’ai dû y réfléchir. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pensé à un autre homme que Grégory et je n’étais pas si sûre de ce que je préférais. Je voulais un homme intelligent et drôle… j’adorais rire… et il devait aussi être un bon danseur et être prêt à faire plus que du sexe. J’aimais les hommes qui avaient de l’expérience et savaient ce qu’une femme aimait. Quelqu’un avec un côté romantique serait bien. Il devait être au moins en bonne condition physique mais ne devait pas être parfait ou Monsieur Muscles. Grégory avait été décemment doté d’une bite d’environ 17cm et j’ai trouvé cela très satisfaisant, alors je pense que j’aimerais à peu près la même taille. Je n’étais pas trop préoccupée par les autres attributs physiques de l’homme, sauf que je préfère les hommes blancs car je suis blanche. Je ne suis pas raciste ou quoi que ce soit, mais j’ai constaté que très peu d’hommes noirs ont les mêmes intérêts que moi. Je préfère la musique country et le rock doux. Surtout de la musique des années 70 et 80, avec un peu de musique des années 90 mélangée. J’ai terminé le questionnaire, j’ai téléchargé une photo avec et je l’ai envoyée à la compagnie de croisière.

Ensuite, j’ai dû faire le test de dépistage des MST, qui ne m’inquiétait pas du tout car Grégory et moi avions été très fidèles l’un à l’autre. Puis la vérification des antécédents criminels qui ne m’inquiétait pas non plus. La dernière chose que j’ai faite a été de rendre visite à mon médecin pour obtenir des pilules contraceptives. La dernière chose dont j’avais besoin était de rentrer à la maison enceinte. Enfin, tous les contrôles de sécurité ont été effectués et j’ai été autorisée à profiter de mes vacances en croisière sexuelle.

Le 1er juillet, toutes les procédures préliminaires étaient terminées et j’ai été autorisée à faire le voyage. Maintenant, je devais juste penser à ce que j’allais emporter. J’ai donc appelé Tina et nous avons fait un week-end en ville pour faire du shopping. Nous nous sommes éclatées…. c’était le parfait week-end entre filles et à la fin, j’avais tout ce dont j’aurais besoin pour le voyage, d’un nouveau maillot de bain à de magnifiques robes de soirée avec tous les accessoires. À ce moment-là, je bouillonnais d’excitation. Cela allait être les deux meilleures semaines de ma vie.

Le 7, j’ai reçu un email de la compagnie de croisière avec la photo, le nom et le profil de mon colocataire. Il s’appelait David, venait de des Landes et était un vrai gentleman du Sud. Il était divorcé, avait un fils adulte et avait quarante-cinq ans. Il avait des cheveux bruns parsemés de gris et les plus beaux yeux bleus que j’aie jamais vus. Son profil disait que sa bite mesurait un peu plus de 17cm et faisait presque 5cm de diamètre. Il aimait aussi rire et avait un bon sens de l’humour. Il aimait danser et était un pur romantique. Exactement ce que je recherchais….J’avais vraiment hâte de le rencontrer.

Le bateau devait quitter Marseille le 16 juillet, je suis donc arrivée en avion le 15 et je serais restée à l’hôtel cette nuit-là pour arriver au quai le matin. Tina et Thibaut m’ont vue à l’aéroport et m’ont dit qu’ils viendraient me chercher à mon retour. Je leur ai fait un gros câlin à tous les deux et j’ai commencé ma nouvelle aventure. Le voyage en avion s’est déroulé sans incident et je suis arrivée à mon hôtel juste à temps pour prendre un bon dîner. Il faisait très chaud, alors j’ai porté une robe de soleil rose très fraîche et fluide qui se terminait juste au-dessus de mes genoux et épousait mes courbes de façon séduisante. L’hôtel avait un excellent restaurant sur place et c’est là que j’ai pris mon dîner. J’ai commandé une margarita en attendant mes fajitas et je me suis détendue en écoutant la musique douce qui passait par les haut-parleurs du plafond. J’ai remarqué pas mal de regards masculins venant dans ma direction mais je les ai ignorés et j’ai simplement profité de ma boisson et grignoté quelques chips avec de la salsa de temps en temps. Mes fajitas sont arrivées sur une assiette grésillante et elles étaient excellentes. Après mon repas, je suis retournée dans ma chambre et j’ai essayé de lire un roman d’amour que j’avais apporté mais mon excitation ne me permettait pas de me concentrer. Je me suis finalement calmée et je me suis endormie vers 11 heures.

Le lendemain matin, je me suis réveillée très tôt et j’ai sauté dans la douche. Je me suis habillée d’une robe d’été blanche avec des petits cœurs rouges dessus. La jupe se terminait à mi-cuisse et elle avait des bretelles spaghetti aux épaules. Sous la robe, je portais un soutien-gorge rouge sans bretelles qui faisait ressortir mes seins pour qu’ils soient bien décolletés. Je portais également une paire de strings assortis en guise de culotte. Les collants n’étaient pas nécessaires car il allait faire très chaud aujourd’hui. J’ai attaché des sandales blanches compensées à talons hauts pour accentuer mes jambes. J’ai ajouté juste une touche de maquillage… Je n’en avais jamais eu besoin car mon teint était toujours très agréable….mais aujourd’hui j’ai ajouté du rouge à lèvres rouge sang et un peu d’eye-liner et de mascara. Mes cheveux blonds étaient balayés loin de mon visage avec des barrettes rouges de chaque côté et ils coulaient joliment dans mon dos. Enfin, j’ai ajouté des boucles d’oreilles rouges en forme de cœur et mon parfum préféré… ‘Diamonds’ d’Elisabeth Taylor. Voilà qui devrait attirer l’attention des hommes. Je suis descendue au salon de l’hôtel et j’ai mangé un peu de leur petit-déjeuner mais j’étais tellement nerveuse et excitée que je n’ai pas pu manger grand-chose.

Je suis retournée dans ma chambre, j’ai préparé mes sacs et j’étais sur le quai à 11 heures. Le bateau ne devait pas partir avant 14 heures, mais je voulais rejoindre ma cabine et déballer mes affaires avant de devoir larguer les amarres. Alors que j’entrais dans le hall principal du bateau et que je m’enregistrais auprès du préposé, j’ai senti les regards appréciateurs des hommes qui étaient là. Alors que je me retournais pour suivre le portier jusqu’à ma cabine, un homme en uniforme s’est approché de moi.

“Bonjour, je suis le Capitaine Carl Johnson. Bienvenue à bord de la croisière de plaisance.” Sa voix était profonde et sonnait comme du velours lisse.

J’ai levé les yeux pour voir des yeux verts souriants qui me scintillaient alors qu’il me souhaitait la bienvenue à bord. Il avait des cheveux foncés avec du gris aux tempes et une barbichette également parsemée de gris. “Merci Capitaine. J’ai hâte de passer deux merveilleuses semaines. Je m’appelle Elisabeth mais tout le monde m’appelle Liz.” J’ai souri en lui tendant la main pour qu’il la serre.

“Ravie de te rencontrer Liz et j’espère que nous pourrons apprendre à nous connaître un peu mieux au cours des deux prochaines semaines.” Au lieu de serrer ma main, il l’a approchée de ses lèvres et l’a légèrement embrassée.

J’ai rougi de façon convenable en sentant des papillons commencer à parcourir mon estomac et je lui ai souri en retour. “Ce serait bien, Capitaine.” Mes genoux tremblaient un peu et je pouvais sentir ma culotte commencer à s’humidifier alors qu’il me regardait dans les yeux.

“Jusqu’à ce que nous nous retrouvions, ma belle”. Il a murmuré en embrassant à nouveau ma main. J’ai repris mon souffle et j’ai lentement retiré ma main de la sienne. Puis je me suis retournée vers le porteur. “Eh bien Capitaine, je dois vraiment rejoindre ma cabine pour pouvoir déballer mes affaires avant de partir. Mais j’espère te voir plus tard à la fête de bienvenue à bord.”

“Je te chercherai, ma belle Liz”. Le capitaine a souri de façon sexy et a laissé le porteur me guider vers ma cabine. Wow, il était plutôt beau et un voyou aussi, il semblerait.

Le porteur m’a ouvert la porte de ma cabine et m’a ensuite donné la clé avant d’apporter mes bagages. “Tu devrais avoir tout ce dont tu as besoin madame mais si tu veux autre chose, je m’appelle Charlie et il te suffit de composer le 0 pour le bureau et je t’apporterai tout ce que tu désires.” Il m’a fait un clin d’œil.

“Merci beaucoup” Je lui ai souri et lui ai donné un pourboire. Charlie m’a fait un grand sourire et puis il est parti.

J’ai fermé la porte et me suis retournée pour inspecter la pièce. La pièce était assez grande avec un grand lit à une extrémité. Il y avait un miroir au-dessus du lit et des tables de nuit de chaque côté. Les commodes, les tables de nuit et les tables de la chambre étaient en bois de cerisier foncé, tout comme la tête et les pieds du lit. Les murs étaient d’un blanc cassé mais tous les accents de la chambre étaient d’un rouge sang et d’un vin. Le linge de lit sur le lit était d’une couleur vin solide. Le tapis avait un motif rouge et taché de vin qui accentuait parfaitement le couvre-lit. Il y avait deux commodes adossées aux murs de chaque côté du lit et une grande armoire près de la porte de la salle de bain, à côté de l’endroit où je me trouvais. Entre la grande commode le long du mur extérieur et le placard était placée une jolie table en cerisier avec deux chaises placées près d’elle. Les chaises étaient également recouvertes de la même matière de vin que le linge de lit. Il y avait deux orifices pour les fenêtres et une porte vitrée qui menait à un balcon. L’autre commode était contre le mur intérieur et elle était longue et courte avec un miroir attaché à son dos. Sur cette commode se trouvaient divers objets et je suis allée voir ce que c’était. J’ai rougi en voyant toutes sortes de jouets sexuels différents : des vibrateurs de toutes les formes et tailles ainsi que des plugs anal, des lotions et des lubrifiants. Il y avait quelques paires de menottes en fourrure et même de la corde pour ceux qui veulent devenir vraiment pervers. Il y avait même quelques dispositifs de gode-ceinture et une note qui disait qu’il y avait des piles dans le tiroir et qu’un nouvel approvisionnement serait donné si nécessaire. Sur la table se trouvait un bouquet de roses et une bouteille de champagne sur glace avec deux verres. Entre la porte de la salle de bain et le placard était installé un téléviseur à écran plat de belle taille qui diffusait en ce moment une scène de sexe de deux hommes partageant une femme. Dans l’ensemble, c’était une chambre très séduisante et sexy et j’étais déjà un peu excitée par ma rencontre avec le Capitaine Johnson.

Mes yeux revenaient sans cesse vers la commode sur laquelle se trouvaient les vibrateurs avec envie. J’aimerais vraiment prendre mon pied avant l’arrivée de ma colocataire. J’ai essayé d’ignorer cette envie et je me suis tournée vers mes bagages. J’ai pris une de mes valises et l’ai posée sur une des chaises pour l’ouvrir mais la scène à la télé a attiré mon attention et il n’en fallait pas plus. J’ai décidé que je pouvais me donner un orgasme rapide avant que David n’arrive. Je suis donc allée voir les vibromasseurs et j’en ai choisi un d’environ 17cm de long et texturé comme une bite et j’ai rapidement mis des piles dedans. Je me suis allongée sur le lit toute habillée et j’ai regardé la scène qui se jouait à la télé. La femme se faisait maintenant doublement pénétrer avec une bite dans sa chatte et une bite dans son cul. Puis un troisième homme est arrivé et elle a commencé à sucer sa bite. Bon sang, c’était très excitant : trois bites en même temps et ça m’a vraiment fait mouiller. J’ai tiré l’entrejambe de ma culotte sur le côté et j’ai allumé le vibrateur. Je l’ai frotté de haut en bas de ma fente pour étaler ma crème, puis je l’ai lentement inséré dans ma chatte. J’ai mis la puissance à fond et j’ai senti les vibrations au plus profond de moi. Puis je l’ai retiré et l’ai laissé reposer sur mon clito… Mon Dieu, c’est si bon. Des frissons parcourent ma colonne vertébrale lorsque le vibrateur attaque mon clito. Lentement, je l’insère à nouveau et le laisse pulser contre mes parois intérieures. Je m’allonge et laisse les vagues de mon orgasme commencer à se développer. Alors que le vibromasseur me remplit, je sens mes jus couler encore plus. Toute ma chatte est trempée et je commence à respirer plus vite en poussant mon jouet plus profondément. Je passe mes mains sur mes seins mais je ne peux pas les laisser sortir car je dois être consciente du temps. Je regarde la scène à la télévision pendant que les trois hommes se jettent sur la femme et qu’elle gicle sur eux tous. C’est suffisant pour que mon propre orgasme commence. Je pousse le vibromasseur plus fort et plus vite et je ferme les yeux lorsque la vague atteint sa crête et que mon orgasme me submerge. Mes yeux sont fermés et ma tête est rejetée en arrière alors qu’une main pousse le vibrateur plus rapidement et que mon autre main joue avec mon clitoris. Mon jus coule tellement qu’il provoque une flaque d’eau sur le lit. Je jouis aussi fort que je peux juste au moment où la porte s’ouvre et que Charlie fait entrer David dans la pièce.

“Si tu as besoin de quelque chose, M. Sanders, juste…….oh mon dieu”, j’entends Charlie dire en me voyant sur le lit pour la première fois.

Je suis tellement loin que je ne comprends même pas complètement qu’ils sont là. Mon orgasme me submerge encore et encore quand je sens des mains sur mes jambes. J’ouvre les yeux et je vois la plus magnifique paire d’yeux bleus qui me regarde. Lorsque David parle, des frissons me parcourent une fois de plus. “Tu es la femme la plus sexy que j’ai jamais vue.” Sa voix est profonde…. il ressemble à Johnny Cash avec un merveilleux accent du sud. David écarte mes jambes et passe sa tête entre elles. “Laisse-moi goûter ce doux nectar d’amour”. Puis je le sens retirer le vibrateur pour le remplacer par sa langue.

Charlie s’est déplacé d’un côté du lit près de ma tête et il a sa queue dans sa main. Il demande : “Veux-tu sucer cette bite, belle dame ?” J’ouvre les yeux et Charlie a sa bite juste en face de mon visage. J’ouvre la bouche et il place rapidement sa tige dure dans ma bouche chaude et humide et je commence à le sucer pendant que David lèche ma chatte. David enfonce ensuite deux doigts à l’intérieur de moi et trouve rapidement mon point G. Cela me pousse à bout. Cela me pousse à bout et je commence à gicler partout sur son visage. Je gémis alors que mon orgasme me submerge et je suce encore plus fort Charlie. Il ne faut pas longtemps pour que Charlie se lâche dans ma bouche. J’avale chaque goutte lorsque je sens David s’agenouiller entre mes cuisses et enfoncer sa queue épaisse en moi. Il s’enfonce complètement et commence à pomper en moi tout de suite. Oh mon Dieu, je vais encore jouir…. sa bite est si bonne en moi. Elle est plus épaisse que le vibromasseur donc elle m’étire encore plus. Je peux sentir ma chatte commencer à se convulser autour de lui et je l’entends gémir. “Tu es tellement serrée, mon cœur ! Je vais te remplir de ma semence.” Il commence à bouger plus vite et plus fort et je commence à avoir un nouvel orgasme. Il gémit et se libère en moi avec corde après corde de sperme chaud. Je le sens frapper mon utérus et cela rend mon orgasme encore plus fort. Oh mon Dieu, c’était l’orgasme le plus fort que j’ai jamais eu !

Charlie s’est effondré dans la chaise la plus proche en regardant David me baiser à fond. David s’effondre sur le lit à côté de moi et c’est à ce moment-là que je reprends enfin mes esprits et rougis d’un rouge profond. “Je suis désolé…. je ne voulais pas….”

David m’interrompt et dit : “Ne t’excuse pas mon amour…..Je n’aurais pas pu demander un plus bel accueil.” Sa voix fait à nouveau frissonner ma colonne vertébrale. “Mais nous devons nous lever et nous déplacer si nous voulons être sur le pont pour le départ et ensuite la fête de bienvenue à bord.” Il se lève maladroitement du lit car son pantalon était encore autour de ses genoux. Je ricane un peu à cette vue mais je devrais aussi me nettoyer.

Charlie sourit et dit : “Madame Liz, je pense que tu seras l’une de mes invitées préférées pendant ce voyage.” Il se lève, redresse son uniforme et dit : “Maintenant, si tu veux bien m’excuser, je dois vraiment retourner au travail.”

“Bien sûr, Charlie, et tu es le bienvenu pour revenir quand tu veux, mon amour”. Je dis alors que Charlie prend congé.

2,49 TTC